Le 29 juin 2021, préparatifs du départ.

Il va être temps de penser à rentrer au bercail !
Je suis très bien entouré ici, mais il ne faut pas trop abuser de la bonté des gens.

Aujourd’hui, je vais m’employer à trouver une voiture qui voudra bien me conduire, au moins, jusqu’à la gare de Vilnius.
Là- bas, Jean-Paul et moi, devrions être admis dans un train pour destination … ???
On verra sur place.
Je compte donc avancer, par bons successifs, sans trop fixer, ni de lieu, ni de moyen de locomotion, pour revenir vers vous.
Une autre aventure !!!

Et oui, ma mission était d’arriver à la Colline des croix à vélo et cela s’est fait.
Ma prochaine mission, si je l’accepte, c’est de me tourner vers l’ouest, et retrouver ceux que j’aime.
Durant ces 51 jours passés loin de vous, j’ai fait diverses rencontres, visité des lieux magiques, affronté les Aléas de la route, du temps, mais aussi de la mécanique de Jean-Paul et de mon physique.
Malgré tout, ce fut une sacrée aventure, et aujourd’hui, je ne me sens pas la volonté de refaire le chemin inverse dans les mêmes conditions.
Mais, je rentre avec, dans l’esprit, l’accomplissement du devoir accompli envers ARSLA.
Quant à moi, je vais donner un terme à tous ces périples déjà effectués.
Plus amples informations de mon retour, demain soir.
Et vous aurez toujours, un CR chaque soir, jusqu’à mon arrivée à Auray.

Le 28 juin 21, une journée blanche.

Pas de sortie aujourd’hui.
C’est récupération de la journée d’hier.
Ha si ! je me suis mis aux fourneaux, pour leur faire mon FAR.
Hum !! déjà, il a fallu que je m’adapte au plat que j’avais à disposition.
Mais pour une première, ce n’est pas trop mal et au résultat, c’est plutôt BON !
Par contre, un plat original m’a été présenté par Virginija : des beignets de fromage, nappés de confiture et de crème.
Pas courant, mais très bons !
Voilà, une journée culinaire, avec sieste à suivre.
Si avec ça, je ne reprends pas de kg !

Le 27 juin 2021. Journée découvertes.

Objectif aujourd’hui, me rapprocher de la Baltique.
Je crois que Virginija et toute la famille ont bien compris mon souhait!
Départ 09h ce matin, pour une journée visites.
Ils ne se ménagent pas pour me faire découvrir leur beau et paisible pays.

On part donc en direction de Tauragé, pour découvrir la faune sauvage, dans le parc régional de Parkas. Mais pas très intéressant. Nous sommes allés ensuite sur les bords du fleuve Némunas et là, un merveilleux spectacle !!!
Tout d’abord, de l’autre côté du fleuve, c’est la Russie et ici, tous les ans, le 23 juin, ils fêtent la St Jean, en brûlant des couronnes de feuilles. A cet endroit, il y a également un petit monument qui montre qu’avant, ici, passait la route, vers la Baltique.
Nous avons passé un bon moment sur ce site.
Ensuite, direction Venté, une bourgade en bout d’une presqu’île, face à Nida.
Une attraction originale !
Sur ce lieu, c’est la capture de milliers d’oiseaux, pour les baguer. Pour ce faire, d’immenses filets en forme de sas coniques, les emprisonnent, sans aucune brutalité.
D’ici, on peut très bien apercevoir Nida.

Au retour, visite d’un musée, à Bijotai, dédié à Bauble Museum – le premier musée lituanien, 1812.
Le fondateur est le noble, écrivain, linguiste et historien samogitien Dionizas Poška. ( Allez sur facebook : musée de la boule).
Nous sommes également passés à Sveksna, où il y a une superbe église, à 2 clochers.

Au retour, nous avons eu de grosses averses, sur la voie express, qui relie Vilnius à Kleipeda.

Une belle journée de visites, dans des lieux magiques !
Un Grand « MERCI » à toute la famille Kaknevicius.


Plus du jour.
Depuis que je suis à Kelmé, on croise régulièrement des cigognes sur leur nid.
Il y en a partout, que ce soit au bord des routes, dans les bourgs, dans les villes de moyennes importances et bien sûr en campagne. Et elles ne sont pas du tout farouches !

Le 26 juin 2021, 5ème jour à Kelmé.

Les températures sont plus raisonnables. On tourne autour des 22° mais pas de chaleurs d’orages.
Je suis allé faire 2 fois le tour du plan d’eau et du parc promenade de Kelmé.
Très calme, très reposant et encore en cours d’aménagement.

On remarque, dans ce parc, qu’il est aménagé très simplement, avec le minimum de fonctionnalités. Comme un simple jet d’eau, qui à lui tout seul, rafraîchi et anime le lieu, ainsi que cette petite cascade au bruit reposant.

Un terrain de foot, très bien entretenu, équipé très simplement de cabanons pour les vestiaires et surtout d’estrades-gradins sans couverture.
Un terrain de beach-volley, lui aussi avec estrades-gradins.
Et toutes sortes d’agrès en extérieur, permettant à qui veux, de faire son entretien physique.

Un endroit reposant, où il règne une douce activité de personnes, prenant soin de leur corps.

Ma crêpes partie à été top… je crois que j’ai assuré. (Photos)
Je me lancerais bien à leur faire un FAR, mais ce serait la première fois, alors je ne garantie pas le résultat !!!
J’ai quand-même envie d’essayer.

Ce soir, nous sommes allés manger chez Domantas. Ils sont tous ravis de m’inviter !
Et pour moi, ça me permet de les connaître un peu mieux.
Je dis bien un peu, car j’aurais envie de leur dire, ou de leur poser plus de questions, mais avec le traducteur, c’est assez compliqué.
Mais on s’en sort !
Je sens une complicité avec moi, dans leur comportement et je le leur rends bien.
Un succulent dîner de pommes de terre cuites à l’étouffée dans la braise, avec sa tranche de lardon et nappées de crème Castinis.
Le tout, accompagné de bulles (1/2 sec).


Ce que je ne vous ai pas encore dit, c’est qu’ici on trouve des fraises à vendre à tous les coins de rue. Chacun pose sa récolte sur le capot avant de sa voiture et attend le client.
C’est un peu surprenant !
Et il y en a autant en ville, qu’en campagne.


A Kelmé, ville de 10000H, aux pieds des immeubles, il y a des fils à linges collectifs.
Il n’ont pas peur, apparemment, que l’ habitant « prend par inadvertance » le linge du voisin.
Ils n’en sont pas encore là, et c’est tant mieux !


Voilà les cancans du jour !!!!

Le 25 juin, toujours à Kelmé.

Aujourd’hui, j’ai eu droit à la visite du monastère de Tituvenai et bien sûr, nouvelle découverte : lieu de passage vers St Jacques de Compostelle.
La coquille incrustée à 2 endroits, témoigne du passage des pèlerins.
C’est une étape, avec son gîte.
Une église magnifique, au centre d’un monastère, quelque peu en ruine.
Nous sommes ensuite aller voir le site de Siluva, une fois de plus, témoin du passage de Jean-Paul II, où se trouve une chapelle dédiée aux malades.
Le pape Jean-Paul II a fait un pèlerinage spécial pour prier au sanctuaire national de Notre-Dame de Šiluva, lors de sa visite en Lituanie, en 1993.
Le tableau de la Vierge Marie à l’Enfant, connu pour ses miracles et la chapelle de l’Apparition, attirent les fidèles.
L’imposant bâtiment de 44 mètres de haut, a été conçu par l’architecte Antoni Wiwulski.
Au centre de la chapelle, l’autel a été construit sur la pierre où est apparue la Vierge Marie en 1608.

Šiluva a sa fête particulière: les « Šilinės », la plus grande fête patronale en Lituanie. Elle se déroule, tous les ans, du 7 au 15 septembre .

Il faut faire le tour de l’autel, à genoux, et prier pour tous les malades qui nous sont proches.
Je me suis contenté de prier et d’avoir une pensée particulière pour eux.
SVEIKATA LIGONIU.

Depuis deux jours, la pluie est avec nous. Ça fait du bien ! l’atmosphère est moins pesante.

J’ai décidé de préparer des crêpes, demain midi, à Virginija et Vitmantas.
Je suis sûr qu’ils vont aimer, à moins que je les rate, mais je vais m’appliquer !
Mon honneur de Breton est en jeu ! Hihihi !!!

Une nouvelle journée, sous le signe de la découverte.
Je crois qu’il va être temps pour moi, de penser au retour.
Je vous tiendrai informé de ma décision ….
dès que je l’aurai finalisée.

33ème étape : KELME – JURGARCIAI La colline des croix.

Le 24 juin 21, Indréa est venu me chercher, à 08h, pour que je récupère mon vélo, et partir en direction de la colline des croix.
La route ne sera pas trop longue, et j’ai l’intention de faire étape à Siauliai en passant. Il est 11h30, quand j’arrive. Donc la bonne heure pour m’installer en terrasse et prendre un repas de pâte. Très agréable avec une petite musique douce en ambiance extérieure… reposant.
Ici, ils vous donnent la carte et si le plat de pâte est à 6,50€, c’est le plat de pâte et rien d’autre. Si vous voulez du pain c’est +, le sel, il faut le demander, l’eau c’est payant, car systématiquement c’est une bouteille, l’eau en carafe n’existe pas, et pour cause « déconseillée au robinet « .


Ça y est, arrivée à destination à 14h,
La Colline des Croix, c’est un lieu de pèlerinage situé près de la ville de Šiauliai, au nord de la Lituanie. Les premières croix ont été posées sur la colline fortifiée au XIVᵉ siècle.
Une émotion grandiose qui a laissé couler des larmes de joie, mêlées de tristesse, mais de la fierté d’avoir réalisé un vœux qui me tenait à cœur ❤.


C’est un site que je connais déjà, et j’étais sur que, quelque chose allait m’envahir : L’EMOTION.
Une promesse qui date de 2019, de me rendre sur le lieu magique foulé le 7 septembre 1993, par le Pape Jean-Paul II, le déclarant : site d’espoir, de paix, d’amour et de sacrifice.

ESPOIR – c’est d’y avoir cru
PAIX – 6 Pays traversés, avec beaucoup de sérénité et de relations apaisantes.
AMOUR – toutes les belles rencontres
SACRIFICE – laisser mes proches pendant ce périple


Merci à tous, pour vos commentaires d’encouragements, pour ma chérie, qui chaque jour, me poussait à aller au bout de mon rêve, alors qu’elle n’avait qu’une envie, c’est que je revienne vite. Merci à nos enfants qui m’ont suivi, encouragé, supporté, jamais douté de l’objectif que je m’étais fixé.


Voilà le résumé, d’une dernière aventure
Qui m’a apporté que du bonheur : bonheur de voyager, bonheur de rencontrer, bonheur de méditer, bonheur de performer, bonheur de partager, bonheur de voir que tout est réalisable avec la volonté et la persévérance.
MERCI A TOUS CEUX QUI M’ONT SOUTENU, ENCOURAGE, HEBERGE, GATE Etc … mais aussi à CEUX A QUI J’AI SÛREMENT DONNÉ QUELQUES FRAYEURS DE ME SAVOIR SUR LES ROUTES, par moment, trop fréquentées.


Je suis également heureux, de vous avoir tenu en haleine, tous les soirs, devant vôtre écran, pendant 42 jours. C’est le signe fort que je peux compter sur beaucoup de monde, autour de moi.
MERCI, Dankjewel, Danke, Dziękuję, Ačiū.
Je vais pouvoir reprendre la route vers vous en toute sérénité, et surtout apaisé.
Il est de mon devoir, de remercier, plus particulièrement, Virginija et Vitmantas, qui, une fois encore, se sont plier en quatre, pour m’aider à finir de réaliser mon rêve. Ils m’ont reçu comme on reçoit une personnalité, et Dieu seul sait que je n’en suis pas une, et surtout pas envie de le devenir. La seule chose qui m’importe c’est de partager des moments inoubliables, des rencontres chaleureuses, des lieux, des déboires, des joies, des faiblesses … etc, en toute modestie, de simples moments de la vie.

Alors je dédie cette aventure, à tous mes proches, +++ et plus particulièrement à mon oncle qui m’avait dit qu’il ne resterait pas attendre mon retouret. Il a, malheureusement, tenu sa promesse (comme tous le Le Berrigaud) et je n’ai pas manqué de penser fortement à lui à la colline des croix.
J’ai pleuré sur cette colline, pour vous, pour ceux qui m’étaient chers, pour les malades, quelques soit la cause, et pour ceux qui lutte chaque jours pour rester sur cette terre qui leur a tant donné … mais également pour tout le bien que vous m’avez fait en participant à l’encouragement dont j’avais besoin, pour réaliser ce rêve qui ressemblait plus à un appel, qu’à un exploi.

Je vous tiendrai au courant de ma décision de retour, comme pour venir, je souhaite vous avoir derrière moi, chaque jour qui passera.

Je vais dormir ce soir avec l’assurance d’avoir réussi à fédérer, une certaine envie d’aventure pour les uns et le plaisir de voyager dans son canapé pour les autres.
mes phrases du jour :
LA VIE N’EST PAS FORCÉMENT UN LONG FLEUVE TRANQUILLE.

RIEN N’EST IMPOSSIBLE, TOUT EST REALISABLE.

N’oubliez pas « ARSLA », si vous rencontrez des difficultés à accéder et à déposer votre don, n’hésitez pas à vous renseigner autour de vous.Il y aura bien quelqu’un pour vous guider.

Tu as raison Joel de relancer. Si tous ceux qui te suivent font un don à ARSLA comme nous l’avons fait avant ton départ, cela fera une belle somme pour cette association. J’espère que ton appel sera suivi d’effet.

Le 23 juin

Toujours à Kelmé, je suis tellement choyé que je ne m’ennuie pas !
Virginija et Vitmantas, font tout ce qu’ils peuvent pour me faire plaisir. Aujourd’hui, ils m’ont envoyé au monastère St Benoît, de Palendriai. On à assisté à la prière des moines Français.
Le prieuré Saint-Benoît, est un monastère bénédictin situé près de Kelmė (l’ancienne Kelm), à l’est de Klaipėda en Lituanie.
Fondé en 1996, il dépend de l’abbaye Saint-Pierre de Solesmes (France).

Mais ce qui une fois de plus n’est pas anodin pour moi, c’est que j’ai été reçu par le Père … « Mériadec » , encore un signe qui ne trompe pas et qui a un lien fort avec moi, puisque Mériadec (en Baden) est le village de ma naissance.
J’ai eu une drôle de sensation et mes yeux se sont humidifiés !
Et ce n’est pas tout, il connaît très bien l’hôtel du Loc’h, (Best Western) pour y avoir travaillé en saison .
C’était une autre époque (1998).
Avec Virginija et Vitmantas, nous y sommes retournés à 18h, car le père, avait un cadeau à me faire.
Il m’a remis le livre des « pages tragiques de l’histoire de la Lituanie ».
Il m’a également laissé entendre que le site de « la colline aux croix » avait bien évolué depuis 1996, je risque d’être surpris par le changement !
Je découvrirai cela demain.
Une nouvelle vraie journée de repos, que je dois à mes hôtes, qui me laissent carte blanche dans leur appartement, car ils travaillent encore, tous les deux.

Alerte météo !!!
Le ministère lituanien de l’intérieur a prévenu qu’il y aurait une tempête et de grosses averses ce soir (entre 23h et 06h).

Le 22 juin 21, je me repose à Kelmé

Sous une chaleur étouffante. 30°à midi et pas un brin d’air !
J’en ai profité pour sauvegarder toutes mes photos, sur un disque dur externe.

J’ai accosté une belle et jeune fille, qui semblait avoir un Vélo équipé pour un long voyage. Sauf qu’elle n’avait pas de sacoche à l’avant.
En fait, elle faisait le tour de la Lituanie, par étapes de 50 à 60km. Et ici à Kelmé, il lui restait 5 étapes pour arriver à Vilnius, terme de son voyage.
Cet après-midi, j’ai fait signer mon carnet de route, à l’office de tourisme de Kelmé.
Ensuite, Vitmantas et Virginija, m’ont envoyé visiter la maison de campagne de leur fils, Domantas, à qui on a ensuite rendu visite, à Siauliai.
Domantas était surtout heureux de revoir des photos de… Lucile.
On est resté une bonne heure et demie, à se remémorer notre rencontre de 1996 !
On a repris la direction de Kelmé, vers 17h.
Une bonne journée de repos, encore TROP chaude !
Histoire de Kelmé (9 967 hab.):
Au cours de l’été 1941, plusieurs exécutions de masse de la population juive locale se déroulent.
De 1 250 à 1 300 juifs sont assassinés par un Einsatzgruppen d’allemands, de policiers lituaniens et de nazis locaux.

Zvi Yaakov Oppenheim : (1854-1926), rabbin de la ville pendant 43 ans (1883-1926).

Demain encore, de fortes chaleurs de prévues, alors le matin, je ne bougerai pas !